We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. If you continue without changing your settings, we'll assume that you are happy to receive all cookies on the ESCP website. However, if you would like to, you can change your cookie settings at any time.

Close

Livre Une compréhension essentielle

Aperçu

Dans son dernier ouvrage, Jean-Marc Daniel s’attache à comprendre les crises économiques car cela permet de s’y adapter au lieu de les subir.

« Omniprésent, le mot "crise" est souvent galvaudé. Comprendre l’économie et ses enjeux futurs suppose une analyse fine et précise de ce qu’est une crise économique. C’est à cet objectif que s’attache ce livre. Exposé pédagogique de ce que dit la théorie économique sur les crises et leur éternel retour sous forme de cycle, il se penche ensuite sur les leçons à tirer de l’histoire », expliquent Jean-Marc Daniel et Cristina Peicuti dans Comprendre les crises économiques. Fatalité ou nécessité ?

On a tendance à utiliser les recettes du passé pour résoudre les problèmes de l'avenir

« De même que les généraux se préparent à la guerre d'avant, de même on sait répondre à la crise précédente ! On a tendance à utiliser les recettes du passé pour résoudre les problèmes de l'avenir, ajoute Jean-Marc Daniel dans une interview accordée au Figaro. Dans les années 1970, l'OCDE a recommandé de régler les crises via la demande qui soutient la consommation des ménages. Puis elle a dû admettre avec le rapport McCracken que les problèmes venaient de l'offre des entreprises. Aujourd'hui encore, on a surtout des problèmes d'offre auxquels on répond par la demande. Mais les leçons du passé peuvent aussi être retenues : par exemple, le "quantitative easing" (injection d'argent public dans l'économie, NDLR) qui s'est imposé après 2008-2009 a été une bonne réponse, théorisée en 1992 à partir de la crise économique japonaise ».

Nécessaire lampadaire

Pour lui, la façon dont les politiques s'emparent des conseils des économistes est un véritable enjeu : « Jean-Paul Fitoussi a repris dans un de ses ouvrages une anecdote racontée par Keynes : il croise dans les rues de Cambridge un homme qui cherche ses clefs sous un lampadaire. Non pas parce qu'il les a perdues là, mais parce que c'est le seul endroit éclairé de la rue. Les économistes sont comme le lampadaire, ils éclairent une certaine zone, mais ce n'est pas forcément celle qu'il faudrait. C'est un des enjeux du moment : adapter la théorie économique aux problèmes du monde et répondre aux besoins des populations ».

AUTEURS


Cristina Peicuti Cristina Peicuti Économiste à Natixis SA, Présidente du Comité Stratégie & RSE et administrateur indépendant du groupe Réalités, conseiller du Commerce extérieur de la France
Jean-Marc Daniel - ESCP Business School Jean-Marc Daniel Professeur émérite d'économie à ESCP Business School, chroniqueur au journal Les Échos et pour BFM Business, directeur de la revue Sociétal

Campuses